AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Monobro's Story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Monobro's Story   Dim 3 Mai - 17:58

Tous ces histoire (voir lieux étranges et mythologie), pour nous menez ici, à cette histoire. Comme vous vous en doutez, grâce au titre, il s'agit de l'histoire complète de Monobro. Par contre, je ne l'écris pas au complet en une fois. Il y aura plusieurs parties.

PS: vous pouvez poster des commentaires et mêmes des idées, si vous en avez...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Dim 3 Mai - 17:59

Commençons avec le prologue:

Monobro ’s Story

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la Bible, peut-être l’avez-vous-même déjà lu, ce qui me surprendrais, mais on ne sait jamais… En tout cas, là n’est pas la question. Il y est écrit que Satan, le prince des ténèbres, Lucifer, le maître du Mal, appelez le comme vous voulez, mais il n’empêche que, dans un acte de vengeance, il s’attaque au Paradis. L’archange Michel et son armée sont là pour combattre les forces du Mal, c’est-à-dire, Satan et sa horde de créatures du mal, démons et autres créatures. Par contre, dans le Livre Saint, il n’est jamais question du plus grand général des armées du Bien. C’est l’ange préféré de tous les dieux et c’est le plus grand guerrier de la terre et du ciel, si on exclut Chuck Norris, bien entendu. Comment s’appelle-t-il, vous demandez vous? Et bien ce n’est nul autre que le grand, l’unique, Monobro. Pourquoi est-ce que personne ne le connaît? C’est qu’il s’est personnellement assuré que son nom ne soit jamais mémoriser. Lui et ses acolytes se sont arrangés pour que tous les humains normaux l’oublient.

Peut-être êtes-vous au courant, mais le ciel et l’enfer se livrent une guerre sans fin. Au courant de cette guerre, il y a eu deux grande batailles mémorables, celles où le démon en chef s’est rendu jusqu’aux portes du Paradis. La première fois, il fut chassé par Monobro et son armée de créatures du bien. Tandis que la deuxième fois, la bataille est encore en cours, les démons contres l’armée de l’archange Michel. Vous vous demandez probablement pourquoi ce n’est pas Monobro qui commande l’armée du Ciel. C’est que lors de la première attaque de haut niveau, contre les portes du Paradis, Dieu et ses commandants, c’est-à-dire tous les autres dieux inférieurs, ont décidé d’envoyer Monobro sur terre, car après que Lucifer eut perdu la bataille il se retrouva sur terre. La mission de Monobro sur terre était de renvoyer Lucifer en enfer. Pour cette mission l’ange serait seul… enfin c’est ce qu’il croyait.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Jeu 21 Mai - 20:22

Voici le premier bout de l'histoire, qui avance peu à peu!
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour, je suis Gabriel Sauriol. J’écris cette histoire, afin de vous prévenir que les forces du Mal sont plus présentent que vous ne le penser. Cette histoire n’est autre que celle de Monobro, Vous vous demandez probablement qui je suis pour pouvoir vous raconter l’histoire de l’archange Monobro. En fait, je ne suis autre que l’hôte de cet archange. Hôte, vous demandez-vous je vais vous expliquer tout cela dans cette histoire. Donc, cette histoire commence bien avant notre ère. Dans l’antiquité, pour être plus précis. Cette époque où règnent le chaos et la destruction. Cette époque où les rois sont élus en raison de leurs forces au combat. Cette époques où les dieux de l’antiquité sont si vénéré. Cette époque où le mal est si présent.

Qui est Monobro? C’est un archange guerrier, et pas n’importe quel guerrier. C’est le meilleur guerrier du Paradis. Même qu’il est à la tête de l’armée céleste. Cette armée n’est pas seulement fais d’ange et d’archanges, mais aussi de créature du Bien qui sont mortes, d’hommes morts et tous autres personnes qui vénère les dieux du Bien, tant qu’il soit mort. Revenons-en à Monobro. C’est un guerrier, mais pas seulement avec des armes conventionnel, mais aussi avec sa puissante magie. Il manie l’épée aussi bien que le feu, parce que les principaux pouvoirs de Monobro sont sur le contrôle du feu. Monobro, étant un grand guerrier est un homme plus musclé que la normale, il a des yeux d’un bleu éclatant et les cheveux noirs. Un détail qui est important, comme c’est un ange, Monobro peut se faire apparaître des ailes dans le dos. Par ailleurs, Monobro ne s’encombre pas d’une armure, lorsqu’il combat, il n’a que sa toge, une épée et un bouclier.

Or, donc, c’était après une bataille contre les créatures du Mal de Satan que Monobro fut interpellé par les dieux. Lorsqu’il se présenta devant eux, il ne s’attendait pas à être envoyer sur terre. C’est Dieu lui-même qui lui annonça sa prochaine mission :
- Monobro, tu es l’ange le plus puissant de tous les créatures du Bien qu’il y a dans l’Univers. Tu es le plus apte à ta prochaine mission.
- Yo Dieu, c’est quoi ta mission? demanda Monobro.
- Cette mission, pour laquelle tu as été choisi n’est autre que de renvoyer Lucifer et ses créatures du Mal, en Enfer, répondit Zeus, le second de Dieu.
- Qu’est-ce que tu pense que j’essai de faire depuis six mois? rétorqua Monobro.
- Oui, je sais, mais c’est que cette mission se passera sur la terre… répondit Dieu.
- QUOI? Sur terre? Mais pourquoi? s’exclama l’ange.
- Parce que les humains ne méritent pas de souffrir à cause de Satan et de ses créatures du Mal, riposta Odin.
- Donc, si je comprends bien, vous voulez m’envoyer seul sur terre, pour que je réussisse ce qu’une armée à réussis, en 10 années? questionna Monobro
- En effet. Tu seras envoyé sur terre, seul, afin de sauver la race humaine… Ne voudrais-tu pas que les hommes te considèrent comme le plus grand des héros? dit Thor, le fils d’Odin.
- Peut-être que je serais un héros, mais il n’empêche que cette mission semble assez suicidaire! Et quand serais-je envoyé sur terre?
- Est-ce une confirmation? demanda Dieu
- Je me vois mal refuser les ordres de mes divins patrons… Alors, oui, c’est une confirmation.
- Alors, pour répondre à ta question, c’est maintenant que tu seras envoyé sur terre, dis Zeus
- Quoi? Live là? Mais je n’ai même pas terminé la guerre, ici et vous voulez m’envoyer sur terre tout de suite? s’exclama Monobro
- C’est pour faire une reconnaissance de terrain… lui dis Odin. Et d’ailleurs, tu n’as pas le choix! Alors, au revoir!
- Hein?

C’est dans cette dernière question que les dieux regardèrent leur meilleur guerrier céleste disparaître dans un énorme flash blanc. Devant cet éblouissement, Monobro dut fermer les yeux. Lorsqu’il les ouvra, il n’était plus dans le temple céleste des dieux, mais dans un simple temple fait de roches et de pierres. Il était sur terre, dans un temple dédié au panthéon divin. Le seul endroit où il existe un tel temple, c’est en Atlantide. C’était l’endroit rêvé pour apparaître à l’improviste, car c’est le seul endroit où la magie est chose commune.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Alors, qu'en dites-vous pour l'instant?
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Jeu 21 Mai - 21:46

J'en dis que j'ai hâte de lire la suite! :dd:

Monobro a vraiment le caractère d'un héros! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Dim 28 Juin - 19:10

Comme ça fait longtemps que je n'ai pas posté de suite, et bien j'en ai écrit plus long que les deux autres fois...
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
À peine eut-il eu le temps de comprendre qu’il était en Atlantique, qu’il entendit une voix l’interpeler :
- Hey, Monobro?!?
- Euh… Yo t’es qui? demanda Monobro
- En fait, je me présente, je suis Aurélio, répondit celui-ci. Pour tout vous dire, je suis le prêtre du temple dans lequel tu te situes, présentement.
- Et, j’imagine que tu vas me dire comment ça se fait que tu sais qui je suis…
- En effet. Ce matin, lorsque je suis venu prier, Dieu m’est apparu. Il m’a dit qu’il enverrait un archange sur terre afin de la protéger contre Satan et ses hordes de créatures du mal. Par contre, je n’aurais jamais pensé qu’il enverrait le général de ses armées, dit Aurélio
- Ah, oui? Qui aurais-tu pensé qu’il enverrait, pour s’occuper de cette dangereuse menace? demanda Monobro
- Bah, je ne sais pas moi… Un autre dieu, par exemple… répondit le prêtre
- HAHAHAHAHAHAHAHAHAhahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha… T’es un vrai p’tit comique, toi! Elle est bien bonne celle là! Comme si Dieu enverrait un autre dieu sur terre, tant qu’à y être il n’aurait qu’à venir lui-même tien…!
- Je ne comprends pas du tout votre hilarité! s’offusqua Aurélio
- C’est parce que vois-tu, un dieu, lorsqu’il est envoyé sur terre il devient vulnérable aux blessures charnelle. En plus, il perd la moitié de ses pouvoirs. Alors, que nous, les archanges, comme on a déjà été mort, on ne peut pas mourir une deuxième fois, et en plus on conserve les pouvoirs que nos divins « pères » nous ont donnée. Par contre, on peut toujours se faire blesser… Mais, seul un démon supérieur peut nous tuer… Ce qui fait en sorte que c’était pas mal évident qu’Il enverrait un archange.
- Mais, nous, humbles humains que nous sommes, ignorons ces choses…
- Et alors? C’est supposé me faire quoi, à moi?
- Euh…
- C’était une joke! dit Monobro
- Ah, d’accord… Donc, comme cette conversation ne mène nulle part, je crois que je vais vous laisser.
- Attends, j’ai une question!
- Ah, oui? C’est quoi? demanda Aurélio
- Et bien, je me demandais si vous connaissiez pas mal le monde et ses créatures diverses, ainsi que les créatures du Mal…
- Et bien, comme je suis prêtre du Bien, mon devoir, envers les dieux est d’informer les créatures du Bien, à propos du monde et des créatures du Mal. Par ailleurs, étant prêtre du Bien, je connais pas mal toutes les créatures du Bien…
- Alors, vous pouvez m’aider! s’exclama Monobro
- Ah oui? Comment? questionna Aurélio
- Et bien, en m’accompagnant, vous pourrais m’avertir à propos des dangers multiples du monde… dit Monobro
- D’accord! Et bien, si c’est ce que vous voulez, je vous accompagnerai!
- Good! Au fait, Aurélio, est-ce que tu aurais une idée où je pourrais dormir, cette nuit? Parce que je n’ai pas d’argent et que je me vois mal débarquer chez quelqu’un et lui réquisitionner sa demeure… Quoiqu’avec mes pouvoirs, ce serait faisable…
- Euh… Je ne crois pas, non… dit Aurélio
- Tellement, que je pourrais! répliqua Monobro
- Je sais, mais tu ne le feras pas! s’exclama Aurélio
- Ah, oui? Pourquoi donc? questionna Monobro
- Pour la simple raison que tu peux dormir ici, dans le temps… Par ailleurs, il ne faut pas menacer des créatures innocentes!
- D’accord, tu m’as convaincu! Je dormirai ici cette nuit! conclu Monobro
- Alors à demain!
- Bye!
Sur ce, Aurélio laissa Monobro, pour aller se préparer pour son voyage avec l’archange. Monobro, quant à lui, sortie du temple. Lorsqu’il mit le pied hors dur temple, il constata que c’était le crépuscule. En voyant cela, il se dit qu’il se devait de faire comme tout bon guerrier qui se respecte et aller au bar du coin, pour prendre une ou deux bière. Il regarda autour de lui, à la recherche d’une enseigne indiquant une taverne ou un bar, mais il n’en trouva aucune. Il décida donc d’avancer un peu plus dans la ville pour en trouver une, mais ses recherches furent vaines. C’est alors qu’il se décida à demander son chemin à un passant. Le plus proche était une jolie elfe. Elle avait des cheveux longs et châtains qui tombait en cascade jusqu’à sa poitrine. Elle portait une tunique légère et blanche qui faisait ressortir ses yeux de couleur bleu. À sa ceinture, elle portait deux coutes épées à lame incurvée. Elle dut s’apercevoir que Monobro la regardait, car elle se retourna, lui fit face et lui dit :
- Qu’est-ce que tu as à me regarder comme ça? Tu veux ma photo?
- Euh, non… En fait, je me disais que je n’avais jamais vu une aussi belle créature que vous…
- Je ne me laisse pas impressionner par de belle parole! Que me voulez-vous?
- En fait, je voulais savoir si vous pourriez m’indiquer où se trouve taverne ou le bar le plus proche?
- Ah, si ce n’est que cela… Et bien, il est à quelques mètres d’ici. Si vous voulez, je peux vous y conduire, je m’y rendais justement.
- Ah, oui? Dans ce cas, je vous suis.
Sans regarder si Monobro la suivait, elle s’élança dans les rues de l’Atlantide, tournant ic i à gauche et là à droite. Tout à coup, elle s’arrêta devant l’entrée d’un bâtiment qui avait pour enseigne : « Bar La Taverne, passez votre chemin si vous voulez autre chose que de l’alcool! ».
- Ça y est, c’est ici. C’est le meilleur bar de tout Atlantide. Mais, je te préviens, étranger, c’est aussi un repère de brigand et de truand, alors ne cherche pas la bagarre.
- D’accord, je ferai attention!
Il poussa la porte et laissa passer l’elfe en premier. À l’intérieur, il y avait toutes sortes de créature, des elfes, des nains, des trolls, des fées, des centaures, des minotaures, des hommes et même des garous (des êtres capables de changer de forme humaine à une forme animale). Tous étaient armés, sauf les fées, qui savent se servir de leur magie en cas de danger. Alors que Monobro commença à se diriger vers le bar, l’elfe, qui l’avait conduit, l’arrêta et lui dit :
- Fait surtout attention à l’homme là-bas, dit-elle en pointant un homme d’un certain âge.
- Pourquoi veux-tu que je fasse attention à un vieux débris comme lui?
- Parce que derrière ses airs de petit vieux se cache un puissant magicien. Il se fâche pour un rien et il déteste les étrangers. Alors, tiens-toi loin de lui!
- D’accord, mais pourquoi tiens-tu à me protéger? demanda Monobro
- Parce que tu es le seul qui ne soit pas armé, dans cette île, et en plus, tu as l’air de quelqu’un de sympathique…
- Ah, d’accord, merci… Au fait, c’est quoi ton nom?
- Pourquoi veux-tu savoir cela?
- Pour savoir le nom de la personne à laquelle je rêverais cette nuit…
L’elfe leva les yeux au ciel et lui dit :
- Tu n’es qu’un beau parleur… Mais puisque tu me le demande si gentiment, et bien mon nom est Violine.
Après lui avoir donné son nom, Violine se dirigea vers le fond de la taverne où se trouvaient d’autres elfes et commanda un verre, pour ensuite commencer à discuter avec les personnes de sa race. Quant à lui, Monobro se dirigea vers le bar et demanda une bière. Après avoir payé sa consommation, il regarda autour de lui. Il observa chacune des créatures présentent et les compara avec celles aux côtés de qui il avait combattu les forces du Mal, au paradis. Il trouva quelques différences et se dit que c’était dût au fait que, dans la mort, tout le monde change. Après cette réflexion, ses yeux se dirigèrent vers Violine, la jolie elfe. Il la regarda boire et parler avec ses compagnons. Il se surprit à penser au fait qu’il ne la trouvait pas laide. Constatant cette penser, il détourna ses yeux, pour aller les déposer sur le vieux magicien que Violine lui avait dit d’évité. Il remarqua qu’il était entouré d’une bande de créature mi-homme, mi-nain : des gardes du corps. Tout à coup, le vieux se leva et se dirigea vers les elfes. Arrivé en face de ces derniers, il commença à courtiser Violine. Au visage qu’elle affichait, on pouvait voir qu’elle ne voulait pas de lui et même qu’elle en avait peur, et chaque fois que les autres elfes tentait de lui dire de s’en aller, il les intimait au silence. Voyant que personne ne faisait rien, par peur du magicien, Monobro se dirigea vers les elfes. Arrivé à proximité, il put entendre leur conversation :
- Alors, disait le vieux, c’est quand tu vas te décider à coucher avec moi, pour avoir plus de pouvoir?
- Quand les poules auront des dents, répliqua Violine.
- Si ce n’est que cela, je peux t’arranger ça tout de suite!
C’est à ce moment là que Monobro se décida d’intervenir.
- Hey, Violine! Ça chill?
En voyant l’ange, Violine blêmi. Elle avait peur pour lui.
- Ça faisait longtemps qu’on s’était pas vu, hein? mentit l’archange
- Oui, trop… répondit Violine, d’une vois anxieuse.
Le magicien se retourna et regarda Monobro. Il lui dit :
- Euh, tu ne vois pas qu’on est occuper?
- Ah, oui? Qu’est-ce qu’un vieux pervers, comme toi pourrais avoir à faire, avec une jolie elfe?
Comme Monobro était face au magicien, il ne vit pas les gardes du corps de levé, comme un seul homme et se diriger vers lui.
- Plein de chose, maintenant dégage ou je te fais dégager… dit le magicien, d’une voix rempli d’amertume.
- Ah, oui? Comment? En me lançant un verre à la figure? En me …
Monobro s’interrompit, car il vit, d’un coin de l’œil, que gardes du corps du magicien étaient juste en arrière de lui.
- Ces messieurs vont t’accompagner à la sortie… dit le magicien, en esquissant un sourire.
- Pas la… commença Monobro
Avant qu’il ait terminé sa phrase, un des gardes lui envoya son poing dans le ventre. Ce qui eu pour effet d’étourdir Monobro. Il eut conscience qu’on le soulevait de terre et qu’on le dirigeait vers la sortie. Après être sortie du bar, le garde du corps jeta Monobro par terre. Ce dernier se releva et épousseta sa tunique, pour ensuite regarder les gardes du corps et leur dire :
- Tassez-vous ou vous le regretterez!
- Ah, oui? J’aimerais bien voir cela, dit le plus costaud des cinq gardes du corps.
Après cette réplique, tous les gardes du corps dégainèrent leurs épées. Monobro quant à lui, les regarda faire et leur dit :
- C’est votre dernière chance!
Voyant que les gardes du corps avançaient vers lui, il fit apparaître une épée courte dans chaque mains et leur fit signe d’approcher. Voyant deux épées sortirent de nulle part, les gardes du corps hésitèrent, se regardèrent et s’élancèrent vers Monobro. Dans une série d’esquives et de coup, du plat de son épée, Monobro maîtrisa les cinq hommes en quelques secondes, il les avait tous envoyer . Après avoir fait disparaître ses épées, il retourna dans le bar et se dirigea vers le magicien. En voyant revenir Monobro indemne, toute la taverne s’était tut et le regardait, même que Violine eut un sursaut en le voyant, elle en avait presque les larmes aux yeux. L’ange arriva en arrière du magicien et lui dit :
- Est-ce que tes cinq hommes étaient supposés m’opposer une quelconque résistance? Parce que si c’est le cas, ils ont lamentablement échoué…
- Comment… comment as-tu fait? Personnes n’avait encore réussit à les battre et à s’en sortir indemne… Bah, ce n’est pas grave, je vais en finir moi-même…
- Ben go, j’attendais juste ça!
- Dans ce cas, pourquoi attendre!
Il fait apparaître une boule de feu dans chacune de ses mains et les lança à Monobro. Les deux boules de feu allèrent se fracasser sa la figure de Monobro, mais au lieu de prendre feu Monobro se mit à rire.
- Hahahahaha! Tu croyais que ces deux boules de feu allaient me faire quelque chose? Bon, à mon tour…
Monobro prit quelques seconds afin de réfléchir à l’attaque qu’il allait faire. Mais, pendant qu’il réfléchissait, le vieux magicien commença une transformation. En fait, cette transformation n’était que sa vraie identité. Tout le monde présent dans la taverne était mort de peur en voyant qui était vraiment le vieux magicien. Alors, voyant ce qui se passait, Monobro cria :
- Sortez tous! Laissez-moi seul avec lui!
- Pauvre humain, dit la créature qu’était devenu le magicien, tu ne peux rien contre un démon! MOUHAHAHAHAHAHA!
Monobro vérifia si tout le monde était sorti et dit à la créature :
- Je ne suis pas un humain, mais je suis ton bourreau! Retour en Enfer créature du Mal!
Surprit, le démon regarda l’archange et s’exclama :
- Ce n’est pas un simple prêtre qui réussira à me renvoyer en Enfer!
- Ça tombe bien, je ne suis pas un prêtre! Apprêtes-toi à mourir, car tu as devant toi l’archange Monobro!
Sur ces paroles, Monobro fit apparaître son épée et son bouclier et s’élança sur le démon. Surpris par cette révélation, le démon eu à peine le temps de comprendre ce qui lui arrivait que sa tête roulait déjà à côté de son corps. Monobro, fit appelle à ses pouvoir sur le feu et mit feu au corps de la créature.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Alors?
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Sam 18 Juil - 16:21

Alors? Je VEUX la suite!!! S'il te plaît! Sad
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Lun 3 Aoû - 16:17

Comme plusieurs d'entre vous attends avec impatience la suite de l'histoire et bien la voici:
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Par contre, pour éviter que les villageois découvrent sa véritable identité, il masqua son exploit en mettant feu au bar. Tandis que le démon et l’immeuble brûlait, Monobro prit la poudre d’escampette en passant par la porte de derrière. Heureusement, il n’y avait personne. Mais, pour être sûr de ne pas être reconnu, il fit appelle a un de ses pouvoir et changea un peu son apparence. Il allongea ses cheveux, changea la couleur de ses yeux et modifia sa taille. Sachant que son charme ne durerait pas longtemps, il fila vers le temple où il était arrivé quelques heures plus tôt. En effet, lorsqu’il arriva à la porte principale du temple, les effets de son tour de magie s’étaient estompés. Il se dépêcha donc à entrer à l’intérieur et il se mit à la recherche du cartier des prêtres. Après une demi-heure de recherche, il le trouva. C’était une pièce assez sobre, qui avait comme seul décoration des statues des dieux du Bien. Mis à part les statues, il y avait des petits lits de camps et quelques hamacs. Tous étaient occupés, mais aucun par Aurélio. Il demanda donc à un des prêtres où il pouvait trouver Aurélio.
- Le grand prêtre? Il a ses propres cartiers… Il est au fond… Vous voyez, là-bas, dit un jeune prêtre, en pointant une porte au fond de la salle.
- Merci mon grand, lui répondit Monobro.
Il se dirigea donc vers cette porte, et il frappa.
- Oui, qui est là? demanda Aurélio
- C’est moi, dit l’archange.
- Ah, c’est vous! s’exclama le grand prêtre en ouvrant la porte. Entrez donc!
Contrairement à l’autre salle, celle-ci n’était pas seulement décoré avec des statues, il y avait plusieurs étagères rempli de livre qui traitaient de différent sujet. Il y avait aussi un lit en baldaquin, au pied duquel il y avait un sac de voyage presque plein.
- Aurélio, nous devons partir, tout de suite! dit Monobro
- Comment ça?
- Parce que je viens de tuer un démon inférieur et j’ai aussi mis le feu à un bar.
- Oh… Dans ce cas, dépêchons-nous!
Sur ces paroles, le prêtre termina ses bagages en mettant quelques livres dans son sac de voyage. Il ferma alors son sac, le prit et, en sortant du cartier des prêtres, il prit une grande toge et la donna à Monobro, pour qui passe inaperçu. Ensuite, il se dirigea vers le fond du temple.
- Euh… Aurélio, je ne sais pas si tu le sais, mais la sortie est de l’autre côté…
- Il y a une sortie secrète derrière la statue de Dieu, au fond du temple, dit Aurélio.
- Ah… D’accord…
Ils passèrent devant toutes les statues de tous les dieux du Bien et ils arrivèrent finalement au fond du temple, en face de Dieu. Alors, le grand prêtre entreprit d’essayer de pousser la statue pour qu’ils puissent passer derrière. En voyant l’effort qu’Aurélio déployait afin de pousser la statue, l’archange lui dit de se tasser et il fit appel à ses pouvoirs de lévitation pour tasser la statue du dieu suprême. Il fit apparaître un trou assez grand pour qu’ils puissent passer debout. Aurélio s’y précipita et alla attendre Monobro un peu plus loin. Monobro passa dans l’ouverture et replaça la statue, derrière lui. Dès que la statue reprit sa place, il n’y eu plus aucune lumière et le guerrier s’illumina afin de pouvoir voir dans le tunnel. Suite à cette performance magique, il rejoignit Aurélio. Ils traversèrent le reste du tunnel et lorsqu’ils atteignirent la sortie, l’archange mit fin à au charme et tout redevint noir, dans le tunnel. Pendant que Monobro mettait fin à sa magie, le grand prêtre alla chercher deux chevaux, dans l’étable du temple, qui se trouvait juste à côté de la sortie. Pendant qu’Aurélio scellait les chevaux, Monobro mit la toge que le prêtre lui avait remit, avant de sortir. Ils montèrent en cheva; et commencèrent leur chevauché.
- Euh… Monobro… commença le prêtre
- Ne m’appelle pas par mon vrai nom… l’interrompit l’ange
- Désolé… Alors, comment veux-tu que je t’appelle?
- Appelle-moi… Ozvalde, et si on te demande qui je suis, et bien réponds leur que je suis un lépreux… répondit Monobro
- D’accord… Mais, j’ai une question pour toi…
- Oui?
- Est-ce que tu sais par où il faut aller? demanda Aurélio
- Je crois que nous devrions commencer à Stonehenge…
- Stonehenge! s’exclama Aurélio. C’est l’endroit le plus maléfique de la terre! Ce serait un suicide que d’y aller! Et en plus la route est vraiment beaucoup trop longue! Ça nous prendrait au moins un an!
- Nous allons à Stonehenge, parce que c’est l’endroit où reviendra Lucifer, après s’être fait battre par mon confrère.
- C’est bien beau, mais ça ne règle pas le problème du temps… Je suppose que nous n’avons pas un an pour y aller…
- Tu as raison, mais as-tu déjà entendu parler des mégalithes?
- Je crois que j’ai déjà lu quelque chose sur ces structures en pierre…
- En gros ce sont des blocs de pierre qui forme une sorte de porte… Ce sont des portes qui peuvent te transporter à des endroits différents… C’est sur l’île que tous les mégalithes convergents. Au nord, à la frontière de l’île, c’est là que nous allons.
- D’accord… Mais je maintiens que d’aller à Stonehenge équivaut à du suicide…
- Si tu y tiens... Au pire, tu as juste à t’en aller, si tu n’es pas content! Parce que moi, j’ai bien l’intention d’y aller!
Lorsqu’ils arrivèrent à la frontière de la ville, ils virent Violine qui, elle aussi, partait. Il y avait aussi les cinq anciens gardes du corps du simili-magicien, qui sortait de la ville. Lorsque l’elfe vit le prêtre, elle le salua :
- Hey Aurélio, comment allez-vous, cher prêtre?
- Très bien, merci, et vous?
- Ça pourrait aller mieux…
- Ah, oui? Pourquoi cela?
- Et bien… C’est que… hésita l’elfe, en regardant les cinq hommes de mains.
Le prêtre se pencha vers elle et lui murmura :
- Ne dites rien et regardez moi dans les yeux…
- D’accord
C’est ce qu’elle fit. Pendant que l’elfe regardait le prêtre dans les yeux, ce dernier lit ses pensées. Il vit la rencontre de Monobro, la scène de la taverne, la peur qu’elle avait du « magicien » et de ses gardes du corps, l’incendie du bar et il vit aussi que les gardes du corps la suivaient. Mais, dès qu’il vit cela, il fut rejeté de la tête de l’elfe. Il lança à Monobro un regard interrogatif et sursauta en entendant sa voix dans sa tête :
« Surtout ne dit rien! Si tu veux me répondre, fait juste y penser. Ce n’est pas moi qui t’ai fait ce sal coup. Mais je soupçonne les gardes… Ils ont l’air pas mal louche… »
« Mais ça voudrait dire que les gardes la suive et qui ne veulent pas que l’on le sache.»
- Euh… Aurélio, est-ce que vous allez bien? les interrompit Violine.
- Euh…Oui, oui… Désolé, j’étais seulement perdu dans mes pensées…
« Dis-lui que nous pouvons l’accompagner jusqu’où elle va… » suggéra Monobro.
- Euh… Violine… Où allez-vous? demanda le prêtre
- Oh… Je ne sais pas, je contais aller dans la forêt au nord, pour voir ma famille…
- C’est drôle, nous aussi allons dans le nord… Est-ce que ça te dirais qu’on y aille ensemble?
- Euh… En fait… dit Violine, en voyant que les cinq gardes la regardait avec un regard noir. C’est que j’ai déjà dit aux cinq hommes là-bas que j’irai avec eux…
- Ce n’est pas grave… J’ai entendu des fidèles dire que les routes ne sont pas sûres ces temps-ci… Alors, un prêtre et son fidèle ne seront pas de trop, dans une escorte… Il n’y a pas beaucoup de personnes qui oseraient attaquer un groupe contenant un prêtre…
Pour la première fois, les gardes prirent la parole :
- Oui… Ça pourrais être faisable… dit le chef des gardes, soit le plus grand.
- Alors, comme nous ferons un petit bout ensemble, faisons les présentations : Moi je suis le chef des prêtres Aurélio et mon compagnon est un lépreux du nom d’Ozvalde.
- Moi, je m’appelle Macius, dit le plus grand des gardes.
- J’m’appelle Phibius, dit le plus costaud.
- Julius, dit le plus petit.
- Élius, dit celui qui était le plus armé.
- Darius, dit le plus gros.
- Bon et bien, ce n’est pas qu’on s’ennui ici, à ne rien faire, mais on pourrait peut-être partir, avant de prendre racine, dit Monobro.
- Eille le lépreux, on ne t’a pas demandé ton avis, dit Macius.
- N’empêche qu’il marque un point, dit le prêtre.
- Alors, en route, dit Violine, en se sentant un peu plus en sécurité, au côté du prêtre et du son étrange compagnon.
C’est ainsi qu’un prêtre, un archange déguisé en lépreux, une elfe et cinq hommes suspects commencèrent leur route vers le nord.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Lun 3 Aoû - 22:30

Je vois que les nains de Bilbo le Hobbit t'ont marqué! XD

J'adore vraiment cette histoire, tu as de très bonnes idées, continues comme ça! :dd:
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Mer 26 Aoû - 13:41

Je sais que vous vous attendez à la suite, mais je ne pas beaucoup avancé depuis la dernière fois. Alors, comme je ne poste pas la suite, je vais posté une image. Je me suis dis que je pouvais faire la map de l'Atlantide, comme cela vous pourrez voir, sur la carte, la progression de Monobro (dans l'Atlantide).



L'Atlantide
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikuri
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 20/02/2007 Nombre de messages : 2015 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Mar 1 Sep - 14:02

Razz On le sait pas, mais Tackman est en train d'en faire un jeu :O

*out*
_________________

Pokémon LightGoldenRodYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringrmxp.50webs.com/index.html
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Mar 1 Sep - 22:36

C'est vrai que le jeu a du potentiel en terme de RPG, surtout maintenant qu'on a une carte du monde! Mais le problème avec un jeu où on a Monobro comme personnage principal, c'est que le nombre de damage serait trop élevé pour rentrer dans l'écran! Razz
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skimmer
Modo
Modo
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 13/03/2007 Nombre de messages : 1631 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Mar 1 Sep - 22:38

Tack vient de nous expliquer pourquoi Monobro n'est pas un personnage jouable dans CDD! Razz

Et les damages sont aussi trop grands lorsque Monobro utilise "Se défendre" :Oo:
_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikuri
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 20/02/2007 Nombre de messages : 2015 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Mer 2 Sep - 9:05

:OO: vu comme ça, tous les arguments sont mauvais.

xD
_________________

Pokémon LightGoldenRodYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringrmxp.50webs.com/index.html
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Dim 20 Sep - 13:36

Comme je sais que tout le monde veut la suite, et bien la voici!!
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chemins faisant, Violine et Aurélio parlèrent de plusieurs choses. Les gardes, quant à eux, étaient un peu à l’écart et ils se parlaient à voix basses. Monobro, lui était perdu dans ses pensées. Il essayait de percer à jour les intentions des gardes. Aussi, il essayait de savoir qui étaient vraiment l’elfe, en prenant part aux conversations du prêtre et de l’elfe. Le soir venu, après une journée de chevauchée, ponctuée de quelques arrêts pour faire boire les chevaux et pour manger, le groupe s’arrêta et monta un campement, près d’un lac. Après que le campement fut monté, Aurélio sorti un carte de son sac et la montra à Violine :
- Où allez-vous?
- À Atlas, vous savez, la ville des elfes, dans la forêt, répondit l’interpellée.
- Ah oui, j’y suis déjà allé. Alors, on peut faire tout le voyage ensemble, étant donné qu’Ozvalde et moi allons au nord de la ville, dit le prêtre, en montrant vaguement la carte. À vu de nez, il nous reste environ trois jours avant d’arriver à ton village.
- Allons-nous passez au travers des montagnes ou les contourner? demanda l’elfe.
- Moi, je dis que nous devrions passez au travers, dit Macius.
- Moi, je dirais plutôt de les contourner, dit l’archange.
- Et pourquoi? demanda Élius.
- Parce que les montagnes sont remplies de créatures nocturnes et dangereuses, lui répondit Monobro.
- Peut-être, sauf que lorsque nous étions au service du magicien, nous avons passez dans ces montagnes plusieurs fois, sans jamais avoir trop de problème, et d’ailleurs, ça irait plus vite si on passait au travers, dit Darius.
« Qu’est-ce que tu en penses? demanda Monobro au prêtre »
« Eh bien si ils disent qu’ils connaissent bien les sommets… dit le prêtre »
« Oui, mais n’oublie pas que leur bs de maître était un salaud de démon… lui rappela Monobro»
« Ouin, j’avoue… Tout bien réfléchit on n’a qu’à faire un vote… proposa Aurélio, tout en faisant semblant d’écouter les gardes qui ventaient leurs exploits »
« Ouais, mais je ne trust pas ces cinq pseudo-gardes, rétorqua l’archange »
« Au pire, tu n’as qu’à leur casser la gueule s’il n’adhère pas à notre itinéraire…proposa Aurélio »
-Hahahahahahahahahahahahahahahaha!!!!!! S’exclama Monobro, à voix haute.
Tous le regardèrent sans comprendre, excepté le prêtre qui faisait semblant d’être surpris.
- Qu’est-ce qui est drôle dans ce que je viens de dire? s’offusqua le garde qui parlait.
- En fait, je n’ai pas de temps à perdre en t’écoutant… dit Monobro. Comme tu le sais, je suis un lépreux, mais ce que tu ignore c’est qu’un lépreux peut devenir schizophrène à cause de la douleur, mentit l’archange.
- Ah… D’accord! dit Phibius. Mais, c’est qui ça la kizofénie?
- La schizophrénie, le reprit Aurélio, c’est une maladie qui fait en sorte que la personne entend des voix.
- Oui, et des fois, elles me racontent des jokes, comme tantôt, dit Monobro.
- Est-ce que l’on peut l’entendre nous aussi, question de rire un peu? demanda Violine.
- Euh… Oui, c’était… C’est trois hommes d’église, un prêtre, un juif et un musulman. Ils se donnent pour mission d’évangéliser un ours. Trois jours plus tard, ils se retrouvent. Le prêtre commence : « Après lui avoir lu la Bible, et après moult communion, j’ai réussi à l’évangéliser! Il va venir faire son baptême demain! ». Le musulman, quant à lui dit : « Après lui avoir expliqué le coran, j’ai réussi, moi aussi! Il va venir faire sa prière du soir, tout à l’heure! ». Alors, les deux hommes se retournent vers leur compagnon, le juif. Il est en piteux état, sur une civière, les jambes dans le plâtre. Il leur dit : « Finalement, je n’aurai pas dût commencer par la circoncision… ». Elle est bonne hein??
Tous les sept personnes partirent à rire, mais de différentes façons. Violine ria d’un rire franc et cristallin, le prêtre ne fit qu’un « LOL » et les gardes, quant à eux, eurent un petit rire nerveux, comme si la mention des hommes religieux les mettait mal à l’aise. Lorsque tous arrêtèrent de rire, les gardes continuèrent de raconter leurs exploits. Alors, se rappelant ce que le prêtre lui avait dit quelques minutes plus tôt, il demanda à tous ce qu’il préférait faire, à propos des montagnes, les contourner ou passez au travers. Les cinq gardes dirent qu’ils voulaient les traverser, Violine dit qu’elle irait où que le prêtre irait et Aurélio dit qu’il allait les contourner, par prudence. Sur ce, les gardes dirent :
- Quoique vous fassiez, nous on passera au travers! Et l’elfe…
- L’elfe, comme vous dites, à un nom et c’est Violine, intervint le prêtre.
- Viendra avec nous, dit Élius, faisant fit de ce que le prêtre avait dit.
- Euh… Au pire, tu es sourd ou juste con? Elle à dit qu’elle viendrait avec nous, dit Monobro, et elle fera ce qu’elle voudra!
- Et j’imagine que c’est un petit lépreux comme toi qui fera en sorte qu’elle le fasse? dit Darius
- Et j’imagine que si on décide de l’assommer et de l’emmener avec nous, tu vas nous arrêter? dit Macius
- D’aplomb! dit Monobro
- Et comment comptes-tu nous arrêter? En nous tuant? demanda Julius
- Si c’est nécessaire, oui! Répondit le guerrier céleste
Devant cette réponse, tous, excepté le prêtre, restèrent bouche bée. C’est à leur plus grand étonnement que Monobro enleva sa toge qui le cachait. Violine crut que c’était un rêve, car elle avait devant elle l’homme qui était resté seul dans la taverne, avec le pseudo-magicien. Les gardes eurent un sursaut, car c’était l’homme qui les avait mit KO en quelques secondes et qui avait tué leur maître. Aurélio, quant à lui, eut un petit sourire.
- Comment… commença Violine
Le garde qui avait parlé en dernier l’interrompa et dit :
- J’espère que la dernière fois que tu nous as mis KO, tu en as profité, car ça ne se reproduira pas!
- Et pourquoi pas?
- Parce que cette fois-ci, nous sommes préparés! En en plus, nous avons une arme secrète… dit Macius.
- Ouh… J’ai peur… Je crois que je vais partir en courant… se moqua Monobro.
- Tu devrais, parce que ce n’ai pas une blague… dit Élius.
- Si c’est vrai, qu’elle est cette arme mystérieuse et secrète dont je devrais si avait peur… dit l’archange.
- C’est ceci…
Joignant le geste à la parole, les cinq gardes commencèrent une transformation douteuse. Leur peau prit une texture rougeâtre et elle se durcit. Leurs yeux prirent une teinte jaune et leur pupille devinrent verticale. Leurs muscles se contractèrent. Suite à cette transformation, ils empoignèrent leurs armes et elles prirent feu.
- Alors, demanda un des gardes, toujours prêt à nous mettre KO en quelques secondes?
- Bon, je dois vous accorder raison, je ne vous mettrai pas KO en quelques secondes…
- Bon, je savais que tu finirais par voir notre supériorité!
- Mais, je vais plutôt vous tuer et débarrasser le monde de cinq démons inférieurs!
Sur ce, l’archange fit apparaître son épée et son bouclier divin. Il prit une position d’attaque, lâcha un cri de guerre anti-démon et passa à l’attaque. Surpris par cette attaque, les démons eurent à peine le temps de s’apercevoir que l’archange les attaquait que, déjà, Élius était mort. Voyant un des leur gisant par terre, mort, ils se ressaisirent et attaquèrent Monobro. Les démons étaient farouches, ils attaquaient furieusement et vicieusement. Mais, Monobro, ayant déjà vaincu nombre de démons inférieurs, parait, à la dernière minute, toutes les attaques, à coup d’épée et de bouclier. Voyant que leur adversaire était plus habile et plus rapide qu’eux, les démons eurent un moment d’hésitation. Ce qui leur couta cher, car, le voyant, Monobro attaqua deux des quatre démons, en même temps, l’un avec son épée et l’autre avec son bouclier. Il frappa tellement fort avec son bouclier qu’il coupa net la tête de Darius. Quant à l’autre, il essaya de parer, mais comme Monobro était trop rapide, l’épée atteint sa cible. Par contre, le coup que Phibius avait donné, dans l’espoir de faire dévier la lame, réussit et il reçut le coup sur l’épaule, juste en haut du cœur. Alors, les deux autres démons retournèrent à l’attaque. L’ayant prévu, l’archange fit un saut prodigieux et atterrit derrière Phibius. De ce fait, le corps de ce dernier fut transpercé des deux épées que les deux démons avaient destinées à Monobro. Ce dernier renversa le démon qui était devant lui. Il fit tomber les trois démons à la renversa et, par le fait même, les désarma. Alors, il prit son épée à deux mains et trancha la tête de Macius et de Julius, en même temps. Suite à cela, le guerrier céleste rassembla les cinq corps et y mit feu. Après quelques minutes de crémation, il ne restait que des cendres. Alors, Monobro essuya son épée dans l’herbe et alla rejoindre Aurélio et Violine, qui s’étaient éloigné durant le combat. À son approche, le prêtre l’interpella :
- Hé, toi là-bas, qui s’en vient vers nous…
- Tiens, je croyais que j’avais un nom…
- Peut-être sauf que tu es peut-être un démon qui a pris cette apparence, afin de nous tromper et de nous tuer.
- Bon point, mais saches que les démons inférieur ne peuvent que prendre l’apparence que quelqu'un qui a le même gabarit qu’eux.
- Oui, mais qui nous dit que tu n’es pas un modo-démon?
- Et bien, dans ce cas-là, vous seriez déjà mort…¸
- Ouais, j’avoue…
- Oui, mais, intervint Violine, admettons que nous serions à la recherche de quelque chose qui pourrait vous intéresser, mais que nous seul pouvons trouver, comment fait-on pour savoir que vous êtes celui que vous prétendez être?
- Euh… Et bien, dans ce cas-là, Aurélio n’aurait qu’à me lancer de l’eau bénite en pleine gueule et vous verrez si je suis moi ou non…
À ces mots, Aurélio sorti de sa toge une petite fiole d’eau bénite et la lança sur Monobro. Ce dernier ne broncha même pas lorsque la fiole explosa sur son front. L’eau bénite coula sur les yeux, son nez et ses lèvres. Lorsque l’eau arriva à ses lèvres, l’archange la buva et retrouva les forces qu’il avait perdues lors de la bataille.
- Satisfaite, demanda Monobro à Violine.
- Mais qui êtes-vous pour survivre à un incendie monstre, affronter un maître magicien et tuer cinq démons? questionna l’elfe.
- Bon, mettons les choses au clair! Premièrement, ce n’était pas un maître magicien, mais bien un démon. Deuxièmement, ce qui à trait à l’incendie, c’est moi qui l’ai partit, donc elle ne pouvait pas vraiment me blesser… Troisièmement, ces cinq démons étaient seulement des pauvres démons inférieurs.
- Mais, c’était quand même cinq démons! s’exclama Violine. Et j’imagine que tu n’es pas un lépreux…
- Non, en effet, je ne suis pas un lépreux et mon nom n’est pas Ozvalde. Mais bon, ce n’est pas que discuter avec toi est ennuyant, mais nous ferions mieux de partir d’ici…
- Mais, ils sont bien mort, hein? demanda Aurélio.
- Oui, mais des cendres de démons, en pleine nature, ça attire beaucoup de créatures étrange, la nuit… Et d’ailleurs, il nous reste beaucoup de chemin à faire.
- Oui, bon, rassemblons nos choses.
Sur ces contrefaits, ils entendirent un hurlement à glacer le sang, c’était une bête de la nuit. Horrifiés, le prêtre et l’elfe rassemblèrent rapidement leurs effets et prirent ceux des démons. Monobro, quant à lui, alla chercher les chevaux. Il prit aussi ceux des gardes, avec l’intention des vendre dans un village prochain. Dès qu’ils furent tous rassemblé et que tous leurs effets eurent été mit sur les chevaux, ils montèrent sur ces derniers et partirent au galop. Après quelques minutes de folle chevauchée, Aurélio regarda par-dessus son épaule et eu juste le temps de voir une main griffue, avant de ressentir une forte douleur au niveau du visage, la main l’avait griffé. La douleur était tellement forte qu’elle lui fit perdre l’équilibre et il tomba de son cheval. Ce dernier, sentant que son cavalier venait de tomber, s’arrêta. Ce fut la dernière réaction du cheval, car la créature à la main griffue le tua. Entendant les cris du cheval qui venait de mourir, Monobro et Violine arrêtèrent leurs chevaux et regardèrent derrière. Ils virent Aurélio étendu par terre, le cheval en train de se faire dévorer et ils virent deux goules qui s’approchait du prêtre. Voyant que son ami bougeait encore, Monobro fit apparaître son épée, l’enflamma et parti en direction des goules. Arrivé à leur hauteur, il sauta de son cheval et abattit son épée sur la goule la plus proche. Celle qui était en train de manger le cheval leva la tête et, tel un serpent, cracha son venin sur l’archange. Sauf que ce n’était pas du venin, mais de l’acide. Monobro fit aussitôt apparaître son bouclier. Il prit forme juste au moment où l’acide l’atteignit. L’autre goule se jeta sur lui. D’un mouvement rapide, le guerrier céleste pivota et, avec son bouclier tremper d’acide, coupa la tête de la goule. Pendant ce temps, la goule qui lui avait craché dessus s’était approcher et, au moment où Monobro se retourna pour s’attaquer à elle, elle lui sauta dessus, toutes griffes dehors. La goule lui planta ses griffes proches du cœur. Monobro se jeta sur le ventre, ce qui étourdissa la goule et qui enfonça les griffes plus profondément. Alors, Monobro prit la main de la goule et l’extirpa lentement de son torse. Quelques gouttes de sang coulèrent son sa toge. Au moment où la goule allait reprendre ses esprits et se relever, l’archange empoigna son épée et, d’un coup, trancha la tête de la goule. Croyant en avoir fini, il alla soigner Aurélio. Il lui mit la main sur le visage et se concentra, ce qui eut pour effets de soigner les plaies que le prêtre avait sur le visage. Seule une fine cicatrice sur le nez témoignait de l’attaque qu’il avait subit. Au moment où le prêtre ouvrit les yeux, il s’écria :
- Attention!!
Monobro se retourna et vit que la première goule qu’il avait frappé n’était pas morte. Elle avait reçut le coup sur l’épaule. Furieuse, elle s’élança sur l’archange. Ce dernier allait se pencher pour prendre son épée, mais la goule était déjà sur lui. Alors, pour ne pas se faire griffer, la guerrier attrapa les deux bras de la goule et les tint à distance de son torse. Malheureusement, la blessure qu’il avait subit l’étourdissait un peu et ce qui faisait en sorte qu’il avait moins de force face à la goule. Donc, les griffes s’approchaient dangereusement du cœur de l’archange. Elles allaient le traverser, lorsque Monobro entendit une voix féminine dire :
- Besoin d’aide?
- Légèrement… Si tu pouvais lui couper la tête, ce serait très apprécier… répondit Monobro.
- D’accord!
Alors, Violine se pencha, prit l’épée de l’archange et trancha la tête de la goule. Lorsque Monobro la lâcha, elle tomba par terre, morte.
- Merci! dit l’archange. Maintenant, tu peux me rendre mon épée, s’il-te-plaît?
Violine, regarda l’épée et Monobro. Elle leva alors l’épée et menaça Monobro avec.
- Je ne vous la donnerai pas tant que vous ne m’avez pas dit votre réelle identité! s’exclama-t-elle.
- Woh… On se calme! dit Aurélio, en voyant la scène.
- Non! Je veux savoir qui il est vraiment!
- D’accord, mais saches que savoir ma réelle identité pourrait te mettre en danger! l’avertit l’archange.
- Ah oui? Pourquoi? Parce que tu es un démon en fuite qui tue les autres démons?
- Non, mais c’est presque ça…
- Mais, est-ce que tu vas me le dire, à la fin!
- Bon, d’accord! Je suis un ange.
- C’est un bon début! Il ne manque que ton nom!
- Je suis l’archange Monobro…
- Je ne te crois pas! dit Violine. Dis-moi la vérité ou je te tue!
- Mais, je viens de te le dire! Tu veux une preuve?
- Oui!
- D’accord, regarde bien!
Sur ces mots, Monobro se recula et fit apparaître ses ailes d’archange. Elles étaient plus blanches que les nuages. Alors, Violine baissa l’épée et le regarda d’un air ahuri.
- Mais… mais… que faites-vous ici?
- Je suis venu ici, dans l’intention de protéger l’espèce humaine et toutes les créatures du bien, contre les démons qui vont bientôt déferler sur la terre, à cause de leur défaite aux portes du Paradis.
- Quoi? Les démons sont aux portes du Paradis?
- Oui, et ils sont menés par l’ange déchu.
- Et vous vous rendez où exactement?
- À Stonehenge…
- Aux portes de l’Enfer?
- Exactement! Pendant qu’on est dans les discutions de vérité, je me demandais quelque chose… Tu te souviens tout à l’heure, après que j’ai tué les cinq démons, tu as laissé entendre que tu étais à la recherche de quelque chose que les démons voudrait avoir…
- Oh… C’est que… Bon, pour tout vous dire, je suis à la recherche de l’arme divine…
- Ah… D’accord… Et c’est laquelle?
- Quoi, il y en a plusieurs?
- Oui, il y en a une pour presque tous les dieux suprêmes…
- Euh… Je ne voudrais pas vous déranger dans votre discussion, mais comme Monobro l’a fait remarquer tout à l’heure, après l’attaque des démons, il nous reste beaucoup de chemin à faire… intervint Aurélio.
- Oui, tu as raison, il faudrait repartir, dit Monobro, en voyant que le soleil commençait à se lever.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Lun 21 Sep - 21:52

Cette partie est ma préférée! Un très bon mélange d'action, d'humour et de Monobro! :dd:
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Ven 6 Nov - 11:46

Suite à la demande générale, voici la suite!!
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Alors, sans même s’être reposé de la nuit, les trois voyageurs reprirent leur route, vers le village forestier des elfes. Pendant la route, Violine s’informa auprès de Monobro et d’Aurélio, à propos des armes divines. Monobro lui expliqua qu’en tout, il y en avait cinq, un pour tous les dieux du Bien, sauf pour Dieu. Il y a un marteau de pierre et une lance quelque part en Scandinavie; un glaive d’or, en Égypte et un trident et un éclaire, en Grèce.

- Chaque arme a quelques chose de spécial, par exemple, le marteau de Thor revient toujours à son possesseur lorsque ce dernier le lance. La lance d’Odin électrifie tous ceux qui touchent la lance, sauf le possesseur de la lance. L’éclair d Zeus réapparait toujours dans la main de celui qui l’a lancé. Le trident de Poséidon transforme en eau tous ce qu’il touche et le glaive d’Horus coupe tout, sans exception, dit Monobro.

- Donc, si je comprends bien, il y a deux armes en Scandinavie et en Grèce, mais seulement une en Égypte? demanda Violine.

- En effet, lui répondit Aurélio.

Alors, devant cette réponse, Violine demanda si quelqu’un avait déjà trouvé les armes. Monobro lui répondit que seulement les créatures du Bien pouvaient toucher les armes, donc, si quelqu’un avait trouvé une des armes, elle se trouvait probablement en Atlantide. Aurélio demanda alors à Violine si c’était pour trouver une arme qu’elle allait dans le village des elfes. Elle lui répondit :

- En fait, oui… Car une des personnes dans ma famille me racontait des histoires sur ces armes, lorsque j’étais toute petite. Alors, j’ai l’intention d’aller lui demander si elle a des informations à propos de la localisation d’une des armes.

- Ah d’accord… C’est pour cela! dit Monobro.

Ainsi se termina leur conversation à propos des armes divines. Ils chevauchèrent pendant une heure, avant qu’Aurélio demande à faire une pause, pour se reposer, comme ils ne l’avaient pas fait depuis dix heures, Monobro et Violine acceptèrent. Violine se proposa pour aller chercher à manger. Elle prit donc son arc et ses flèches et s’en alla pour aller chasser, lorsque devant elle sautilla un petit lapin. Elle prit son arc, mit une flèche sur la corde, banda son arc et s’apprêta à tirer, lorsque Monobro la retint :

- T’es tu folle ou quoi? Tu vas tuer un lapin!

- Euh… Oui, et alors, dit Violine.

- Ben là! Ça ne se fait pas! En tuant un lapin, tu insulte le grand Toffee! lui expliqua Monobro.

- Toffee?? Qui est-ce? demanda Violine.

Aurélio, qui avait suivi la conversation intervint :

- Quoi, tu ne sais pas qui est Toffee? Laisse-moi-t’expliquer qui il est… Toffee est un lapin qui vie au Paradis. Il adore se reposer sur un nuage et manger du gazon céleste. La pureté de son âme incorruptible fait en sorte que de temps à autre, les anges ou même les archanges du Paradis lui demande de l'aide pour combattre les forces du Mal.

- En effet, rien ne peut corrompre Toffee, il ne veut pas d'argent, pas de pouvoir... Juste un nuage moelleux et de l'herbe, dit Monobro. Et pour l’avoir vu à l’œuvre plusieurs fois, je peux te dire que tu ne veux pas contrarier le grand Toffee!

- D’accord… J’y réfléchirais la prochaine fois que je voudrais manger un lapin, dit Violine, impressionner qu’un lapin puisse combattre les forces du Mal, aux côtés d’un archange comme Monobro.

Alors, Violine alla dans les bois, pour chasser le diner, tandis que Monobro prit les effets des démons qu’il avait tué, pour voir s’il y avait quelque chose d’intéressant, dans leur affaires. Aurélio, quant à lui, prépara le feu, pour faire cuire le diner que Violine allait rapporter. Monobro ouvrit les sacs des démons et éparpilla le contenu par terre. Le qu’il trouva dans les sacs le surpris : il n’y avait rien de démoniaques. La seule chose qui pouvait paraitre suspecte était un poignard de cérémonie démoniaque. L’archange le regarda sous tous les angles, pour finalement trouver que sur le manche, il y avait un pentagramme inversé, soit le symbole du démon. De l’autre côté du manche, il y avait une tête de loup, soit le symbole des loups-garous. C’est à ce moment que Violine arriva avec deux faisans. Aurélio et Violine les préparèrent et les mirent à cuire, sur le feu qu’Aurélio avait préparé. Voyant le poignard, Violine demanda à l’archange ce que c’était. Monobro lui répondit :

- C’est un poignard de cérémonie satanique appartenant à des loups-garous.

- Et c’est pour quoi faire? demanda Aurélio.

- En fait, c’est pour les sacrifices que les loups-garous offres aux dieux du Mal. Lors de la pleine lune, ils sacrifient un humain. Ils choisissent de préférence les jeunes vierges. Puisqu’elle symbolise la pureté du Bien. Les sacrifices fait en sorte que les dieux du Mal ou leurs subalternes démons les aides, enfin, c’est ce qu’ils croient… répondit Monobro.

- Si le sacrifice ne fait pas cela, qu’est-ce que ça fait en réalité? demanda Violine.

- Et bien, tout ce que ça fait, c’est que ça envoi la jeune vierge en Enfer, où elles se feront former par les Érinyes, pour aller combattre, au nom du Mal, sur terre, répondit Monobro.

- Je ne voudrais pas être à la place des jeunes vierges! s’exclama Violine.

Pendant qu’il discutait, les faisans furent prêt et ils se répartirent la viande. Tout en discutant sur les loups-garous, ils mangèrent. Lorsqu’ils eurent fini leur dîner, ils se remirent en route et continuèrent de parler des créatures de la nuit. Ils voyagèrent ainsi, pendant plus de cinq heures, pour arriver aux pieds des montagnes. Arrivé à une centaines de mètre des montagnes, ils s’arrêtèrent pour faire le campement et pour prendre leur souper. Alors, tout comme lors du diner, les trois aventuriers se séparèrent les tâches, Aurélio alla chercher du bois pour le feu, Monobro alluma un feu et Violine partie à la recherche du souper. L’archange termina vite sa besogne, grâce à ses pouvoirs sur le feu. Alors, une fois le feu allumé, il sorti le poignard et son sac et l’examina, une fois de plus. Lorsqu’Aurélio revint avec plein de bois mort dans les bras, il dit à Monobro :

- Pourquoi examines-tu encore le poignard retrouvé sur les démons?

- Parce que je me demande vraiment ce qu’ils pouvaient faire avec un poignard de cérémonie loup-garou… répondit le guerrier céleste.

- Moi, je sais ce qu’un démon pourrait faire avec ce poignard! dit une voix.

Monobro et Aurélio se retournèrent vivement. Ils virent un vieillard qui s’approchait d’eux. À la vue de cette personne, Monobro cacha prestement le poignard dans son dos. Alors, voyant l’archange faire cela, le vieux dit :

- Vous n’êtes pas obligé de cacher le poignard, je sais ce que sais… Je suis désolé, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’écouter votre conversation…

- Yo, t’es qui, pour te permette de nous espionner? demanda Monobro.

- Euh… Je ne suis qu’un vieillard à la recherche de la connaissance… répondit le vieillard, brusqué par le ton de l’archange.

- Et bien, tu peux t’en aller, car il n’y en a aucune ici… J’ai déjà vérifié… dit Monobro.

- D’accord… Mais tant pis pour vous qui vouliez savoir pourquoi des démons se trouvaient en possession de cette arme de cérémonie que vous cacher derrière votre dos… dit le vieillard.

Surpris par les paroles du vieillard, Aurélio lui dit d’attendre et lui demanda ce qu’il savait. Exaspéré, Monobro dit au vieillard que si ce qu’il avait à dire n’était pas assez convaincant qu’il pouvait aller chercher la connaissance dans l’autre monde. Alors, le vieillard commença :

- J’imagine que vous savez déjà que le poignard que vous avez est utilisé par les loups-garous pour appeler les forces du Mal et pour faire un pacte avec Lui, lors de la pleine lune.

- Euh… C’est qui le « lui » en question? demanda Aurélio.

- Lui, c’est le Diable en personne, mais le monde qui le soit disant respecte l’appelle lui, avec un « l » majuscule. répondit Monobro.

- Bon, si je peux continuer… dit le vieillard, sur un ton qui désirait en finir au plus vite.

- Oui, oui, continuer… Comme ça vous pourrez partir le plus rapidement possible… dit Monobro.

- D’accord! Alors, je fais vite, étant donné que j’ai hâte de quitter votre compagnie! Bon, où en étais-je? Ah oui! Le poignard de cérémonie. Lorsqu’un poignard est volé lors d’une cérémonie, et pour le volé, il faut tuer le prêtre d’office, et bien un certain pouvoir s’empare du poignard, ce qui fait en sorte que lorsqu’il est utilisé, la prochaine fois, son pouvoir est décuplé et avec ce pouvoir, on parvient à invoquer le fils de Satan… commença le vieil homme.

- Mais Satan n’a pas de fils! s’exclama Aurélio.

- Oui, il en a un. Maintenant je comprends ce que les démons voulaient faire! Ils voulaient invoquer le fils de Satan et rependre le mal et le chaos sur terre.

- Il s’appelle comment le fils de Satan? Satan Jr.? demanda Aurélio.

- Non, en fait il s’appelle Bhâkshûgaèr… Le problème, c’est que personne ne sais qu’il est le fils de Satan, même lui l’ignore. Il croit qu’il est né pour rependre le chaos sur la terre. Même qu’il a renié les forces du Mal, parce qu’il ne les trouvait pas assez Mal… Mais, bon… Il a déjà été vaincu quelques fois, par de grand guerrier… Quoique je les avais aidés un peu… Mais, c’est une autre histoire… dit le guerrier céleste.

- EST_CE QUE JE PEUX FINIR CE QUE JE DISAIS? s’énerva le vieil homme.

- Minute papillon! Tu ne vois pas que l’on est occupé à te couper la parole? Bon, maintenant on a fini… Tu peux continuer! dit Monobro.

- Il existe toutefois un procédé pour renverser le pouvoir. Cela consiste à consacrer le poignard à Dieu. Pour ce faire, il faut être un très puissant prêtre du Bien.

- Ok… C’est bien! dit Monobro. Je crois que l’on peut se débrouiller maintenant! Vous pouvez vous en aller.

- Non! Je ne partirai pas sans le poignard! Donnez le moi, sinon…

- Sinon quoi? demanda Monobro, en se levant.

- Sinon, mes amis ici présents tueront votre amie, dit le vieil homme.

Au moment où le vieillard dit cela, une dizaine de loup-garou apparu. L’un d’eux tenait Violine, un couteau sous la gorge. Alors, analysant la situation, Monobro prit le poignard et le lançant en direction du loup-garou qui tenait Violine. Ce dernier n’eux même pas le temps de réagir, qu’il se retrouva mort, un couteau planté dans le front. À ce moment, tous les loups-garous firent apparaître leurs griffes et s’élancèrent vers Monobro. À leur surprise, Monobro n’était plus désarmé, il avait fait apparaître son épée et son bouclier. Le voyant armé, quelques un s’arrêtèrent, mais les autres, plus téméraires, continuèrent et s’attaquèrent à l’archange. Ce dernier tourna très rapidement et se pencha, en tenant son épée droit devant lui, ce qui eut pour effet de couper les jambes des loups-garous les plus proches. Ainsi, il en mit deux hors d’état de nuire. Les trois autres qui s’étaient lancé vers lui sautèrent par-dessus son épée et le frappèrent, ou plutôt, ils essayèrent de la frapper, car étant plus rapide que les loups-garous, Monobro s’était éloignés, sur le côté, et il arriva à proximité d’un des loups-garous, ce dernier essaya de la frapper, mais l’archange mit son bouclier devant lui et la créature frappa le bouclier. Ayant son bouclier devant lui, Monobro frappa la créature avec. Son coup assomma le loup-garou. Les deux autre se retournèrent et allèrent frapper Monobro, lorsque le vieillard cria :

- Assez! Lassez tomber votre arme ou je les tue!

Monobro se retourna et vit qu’il tenait Violine et que le loup-garou à côté tenait Aurélio. Alors, ne voulant pas faire tuer deux créatures du Bien, il déposa les armes. Dès que ce fut fait, le vieux dit :

- Tuez-le!

Alors, les deux loups-garous continuèrent leur élan et frappèrent l’archange, qui se laissa faire. Le vieil homme et les deux loups-garous qui n’avaient pas participé à la bataille, s’en allèrent dans les montagnes, laissant Monobro aux prises avec les deux loups-garous qui essayaient de le tuer. L’archange attendit que ses amis furent assez éloignés avant de dire :

- Sa suffit!

Après ces paroles, Monobro attrapa la main, d’un des loups-garous qui allait le frapper au visage. Avec sa poigne, Monobro lui cassa le poignet et après il lui donna un coup de poing au visage, ce qui eux pour effet de sonner le loup-garou. Quant à l’autre, il plaqua Monobro sur le côté. Alors, Monobro joigna ses deux main et fit appel à ses pouvoirs sur le feu, fit enflammer ses mains et frappa à plusieurs reprise, le dos du loup-garou. Ce dernier s’effondra, le dos bruler au troisième degrés. Monobro fit disparaître ses armes et s’élança à la poursuite des ses amis. Mais, pour aller plus vite, il fit apparaître ses ailes, et s’envola.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Ven 6 Nov - 14:36

Toffee!!! Bhâkshûgaèr!!! :dd:

L'histoire devient particulièrement intense! :dd:
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Ven 4 Déc - 19:59

Monobro s’éleva dans les airs et rendu à une haute altitude, il regarda en bas et chercha ses amis. Mais, comme il était un peu trop haut, il descendit un peu. Alors, il commença à chercher le prêtre et l’elfe. Comme il ne les trouva pas, il décida de descendre encore un peu, mais quelque chose attira son attention : une colonne de fumé. Il alla voir de plus près, pour connaître l’origine de ce feu, car comme le proverbe le dit : « Il n’y a pas de fumé sans feu ». Ce qu’il vit le fit renoncer de chercher ses amis. Il venait de trouver le camp des loups-garous. Il descendit dans un arbre, pour être sûr de ne pas se faire remarquer et il observa ce qui se passait. Il vit des loups-garous monter un hôtel de cérémonie. Il vit aussi un groupe de loup-garou se battre, pour le plaisir de s’entraîner. Ils s’entraînent pour combattre les forces du Bien, pensa Monobro. Tout à coup, il entendit un cri et il tourna tout de suite la tête en direction de ce cri. Il vit tout le clan de loup-garou se transformer. Après quelques minutes de souffrance, ils étaient tous devenu des créatures mi-homme, mi-loup. À la vu de ces créatures, il comprit ce qui attendait ses deux amis : ils allaient se faire manger par les loups-garous. Percher dans son arbre, Monobro pensa à une façon de sortir ses amis de ce qui les attendaient. Il regarda tout autour de lui et chercha une idée. Il vit l’hôtel, les loups-garous, les roches qui pullulaient sur le sol. Mais rien de ce qu’il vit le l’aida à trouver un plan. Comme aucun plan ne lui venait, il se dit qu’il allait improviser. À ce moment, il entendit Violine crier et il vit le loup-garou qui la tenait la frapper. Aurélio se précipita vers elle, pour l’aider, mais son garde l’attrapa et le tira vers lui. Le loup-garou dit au prêtre :
- Tu essai encore de t’enfuir et tu n’aura pas le temps de te rendre compte de ce qui t’arrive que tu seras mort…
- Sale brute! J’espère qu’avant que je ne meure, tu auras ce que tu mérite! répondit Aurélio.
Une idée vint à l’esprit de Monobro. Il se concentra et fit en sorte que des nuages s’accumulent au dessus du camp. À ce moment, le loup-garou qui avait feint d’être un vieillard sans arme prit la parole :
- Chers frères, chères sœurs, j’ai retrouvé la dague de cérémonie! Et en cette nuit de pleine lune, les forces du Mal nous entendront! Nous leurs enverrons deux créatures du Bien et en plus, l’elfe est une jeune vierge! Ce qui aura pour effets de nous envoyer le fils de Satan! Mes frères, mes sœurs, préparons lui un accueil comme il le mérite!
Pendant que le vieillard parlait, des éclairs zébrèrent le ciel.
- Apportez-moi la vierge! cria le prêtre de cérémonie.
Deux des loups-garous qui étaient dans l’assemblé prirent Violine, toujours inconsciente, et l’installa sur l’hôtel. Ils prirent soin de l’attacher, au cas où elle se réveillerait et qu’elle tenterait de s’échapper.
- Que le sacrifice de cette vierge du Bien soit l’offrande que mérite Bhâkshûgaèr! cria le vieillard, en brandissant la dague.
Aurélio cria. Et tout à coup, un éclair éclata dans le ciel. Il descendit jusque sur la dague. Ce qui eut pour effet d’électrocuter le prêtre de cérémonie. À la vue du prêtre brûler par l’éclair, tous les loups-garous, effrayés par cette colère divine, s’enfuirent. Tous sauf ceux qui étaient chargé de grader les deux prisonniers. Alors, Monobro sorti de sa cachette en volant, fit apparaître son épée et chargea sur les deux gardes. Ne le voyant pas, les gardes allèrent frapper le prêtre, lorsque la tête du premier loup-garou tomba. L’autre se retourna, pour se retrouver face à face avec l’archange, toutes ailes dehors. Effrayé par cette créature du Bien, le loup-garou ne fit aucun mouvement pour arrêter la lame de l’épée qui lui coupa le cou. Aurélio effrayé et n’ayant pas vu que c’était Monobro essaya de se cacher derrière l’hôtel. Le voyant faire, Monobro lui dit :
- Come on, Aurélio! Fais un homme de toi et n’ai pas peur de ton ami!
- Ami? Qui es-tu, pour te dire mon ami? demanda le prêtre.
- Tu me niaise? Tu ne me reconnais pas? Ça fait quand même deux ou trois fois que je te sauve la vie! répondit l’archange.
- Monobro? demanda Aurélio.
- Et nous avons un gagnant! Félicitations, tu as fini par me reconnaître! dit Monobro.
- Alors, les éclairs, c’était toi? demanda Aurélio, en sortant de sa cachette.
- En effet. Bon maintenant tasse toi, que je libère Violine et que l’on s’enfui d’ici, avant que le troupeau revienne, dit Monobro.
- D’accord, répondit Aurélio.
Dès qu’il fut tassé, Monobro lançant quatre boules de feu, pour bruler les quatre chaînes qui retenait Violine. Celle-ci, sentant la chaleur du feu sur ses poignet commença à se réveiller. Mais quelle ne fut pas son horreur, lorsqu’elle vu le prêtre de cérémonie bruler, devant elle. Elle commença à crier et Monobro lui dit :
- Ne m’oblige pas à faire comme le garde et à t’assommer! Et d’ailleurs, relax toi, sinon tu vas te bruler les bras!
- Quoi? Hein? Qui est là? demanda Violine, en se tournant.
- Bon, une autre qui ne me reconnait pas! Ce n’est pas fort, quand même! Je déploie des efforts surhumains pour vous sauver et vous n’arrivez pas à savoir qui je suis! Avoir su, je serais resté où j’étais! dit Monobro.
- Monobro? dit l’elfe.
- Au moins, elle est plus vite que toi! dit l’archange, en taquinant Aurélio.
- Bon, as-tu finis, que l’on puisse s’en aller! dit Aurélio.
- Bon, d’accord! dit Monobro.
Sur ces paroles, le feu s’arrêta et les chaînes tombèrent. Violine se leva et les trois personnes s’apprêtèrent à partir, lorsque Monobro s’arrêta et regarda autour de lui.
- Qu’est-ce qu’il y a? demanda Violine.
- J’ai l’impression qu’il y a quelque chose de pas normal ici… répondit l’archange. Je sens une présence quelque part.
- Moi, je ne sens rien… dit Aurélio.
- Maintenant que tu le dis, c’est vrai qu’il y a quelque chose de bizarre… J’ai l’impression que l’on m’observe… dit Violine.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Ven 4 Déc - 20:34

Je savais que je faisais bien de te pousser à poster le reste! :dd:
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Lun 8 Fév - 10:42

Voici la suite tant attendu!
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
- Raison de plus, pour partir immédiatement, dit Aurélio

Sur ces paroles, les trois héros, partirent. Ils n’avaient même pas fait 30 pas qu’ils entendirent des voix s’élever derrière eux.

- Regardez! Les prisonniers s’enfuient!! Il faut les rattraper! dit un loup-garou.
- Aux armes! Il faut les arrêter! s’écria un autre loup-garou.

Monobro regarda en arrière de lui, et il vit des loups-garous prendre des arcs et des flèches. Ils allaient les attaquer! Alors, l’archange regarda autour de lui, et il vit une petite grotte à proximité. Il cria à Aurélio et à Violine de se cacher dans cette grotte. Ensuite, il fit face aux loups-garous, fit apparaître son épée et son bouclier et se mit en position défensive. Il s’accroupit sous son bouclier, lorsque les loups-garous lancèrent leurs flèches. Lorsque toutes les flèches furent atterries, Monobro se releva, regarda les loups-garous et leur cria :

- Venez! Venez vous battre, je vous attends!

Les loups-garous se regardèrent, ils sortirent leurs griffes et ils se lancèrent en direction de Monobro. Celui-ci se prépara au choc, mais au moment où les loups-garous auraient dût atteindre Monobro, il y eut un bruit d’arbre qui casse et plusieurs cri de loups-garous. Monobro regarda par-dessus son bouclier et ce qu’il vit le sidéra : il y avait un arbre qui attaquait les loups-garous, avec ses branches et ses racines. Monobro se tourna, pour chercher le responsable de cet acte magique et il vit Violine qui se concentrait, pour faire bouger l’arbre. Alors, Monobro rejoignit ses deux compagnons et tous trois regardèrent la bataille. Après dix minutes, il ne restait plus aucun loup-garou debout. Ils étaient tous mort ou assommés. Donc, les trois héros partirent de là. Ils se retrouvèrent donc dans les montagnes, sur le chemin qu’ils auraient voulu évité, mais comme ils étaient au milieu des montagnes, ils continuèrent leur chemin sur la route dangereuse de la montagne. Après une dizaine de minutes de marches, ils se retrouvèrent dans une petite vallée. Au centre de cette vallée, il y avait un amas de pierre qui formait un pentacle. Une étoile à l’envers, par-dessus une étoile à l’endroit, tous deux dans un cercle. À chaque pointe et au milieu, il y avait une chandelle éteinte.

- Qu’est-ce que c’est? demanda Violine.
- C’est un pentacle, répondit Aurélio, et comme tu vois, le pentacle du bien est plus petit que le pentacle du mal, cela veut dire que c’est un pentacle qui invoque un être démoniaque qui veut rependre le chaos sur terre.
- C’est pour invoquer Bhâkshûgaèr? demanda Violine.
- Plus ou moins. En fait, Aurélio a plus ou moins raison. Ce pentacle est en quelque sorte une porte de sortie pour les démons, dit Monobro. Regardez bien le pentacle. Vous voyez l’étoile à l’endroit? Et bien elle représente le bien. Maintenant, vous voyez l’étoile, par-dessus? Et bien, elle représente le mal. Et comme le mal et par-dessus le bien, Aurélio avait raison sur ce point, le mal domine le bien. Mais, ce n’est pas un pentacle invocatoire, c’est plutôt un pentacle qui sert de sortie aux démons. Par contre, tant qu’il n’y a pas de sacrifice, aucun démon ne peut traverser la ligne du cercle. Par contre, ils peuvent quand même exercé leurs pouvoir.

Au même moment, les chandelles, qui étaient disposé sur chaque pointe, s’allumèrent. Aurélio et Violine regardèrent Monobro qui leur dit qu’il n’était pas responsable du phénomène. Ils regardèrent ce qui se passait.

- Regardez, la chandelle du milieu! Elle bouge! s’écria Violine.
En effet, la chandelle au milieu bougeait. En fait, en elle se déformait. Tout à coup, elle explosa. Ce qui eut pour effet d’envoyer les trois observateurs au sol, d’éteindre les chandelles et de libérer un pro-démon. Celui-ci, lorsqu’il vit Monobro étendu par terre dit :
- Il y avait une rumeur qui disait qu’un être doté d’un pouvoir divin avait été envoyé sur terre. Je me demandais bien qui cela pouvais être. Maintenant je le sais… Monobro…, dit le pro-démon.
- Ananiel…, dit Monobro, en se relevant.
- Vous vous connaissez? demanda Violine.
- Oui, en effet… C’est un des sept anges qui suivit Satan, lorsque celui-ci fut banni du Paradis…Il est maintenant rendu un pro-démon… répondit Monobro.
- Oui… Et je vais vous tuer tous les trois… MOUAHAHAHAHAHAH!! dit Ananiel.
- Et comment comptes-tu faire cela? Tu ne peux même pas traverser le cercle… dit Aurélio.
- Et bien, voyez-vous, même si je ne peux pas traverser, mes pouvoir, eux, le peuvent… Donc, c’est avec mes pouvoirs que je compte vous tuer… En fait, vous allez vous entre-tuer… dit le pro-démon.

En entendant la fin de la réplique d’Ananiel, Monobro se couvrit les oreilles et dit à l’elfe et au prêtre de faire de même. Violine, même si elle ne comprit pas les motivations de Monobro, se boucha les oreilles, mais Aurélio, lui, n’eut pas le temps. Malheureusement pour lui, les pouvoirs d’Ananiel avaient déjà commencé leur œuvre. Il faut savoir qu’en tant que démo supérieur, Ananiel a de puissant pouvoir. Son plus fort est un pouvoir de contrôle de l’esprit. Donc, Ananiel prit le contrôle de l’esprit d’Aurélio et il lui fit attaquer Monobro. Aurélio prit une roche pointue qui trainait à ses pieds, et il s’élança sur l’archange. Par contre, comme Aurélio ne s’était jamais battu et qu’il n’avait jamais suivi d’entraînement, Monobro put facilement l’éviter. Violine dit à Aurélio :

- Mais que fais-tu Aurélio?? Ce n’est pas l’archange qu’il faut attaquer, mais le démon!
- Je suis désolé, mais je ne contrôle pas mes gestes!! répondit le prêtre.
- Quoi, je n’entends rien?? dit Violine, qui avait toujours les mains sur les oreilles.
- Enlève tes mains de tes mains de sur tes oreilles, dit Aurélio, d’une voix qui n’était pas la sienne et en pointant les oreilles de Violine.
- NON! Ne fais pas cela! cria Monobro.

Mais, il était trop tard, Violine avait déjà enlevé sur mains. C’était exactement ce qu’Ananiel attendait, pour prendre possession de l’esprit de l’elfe. Alors, le démon supérieur fit apparaître des racines, en utilisant les pouvoirs de Violine. À la vue de ces racines qui sortait progressivement de la terre, Monobro fit apparaître son épée et commença à couper les racines. Plus il en coupait, plus les racines poussais plus rapidement. Pendant que Monobro s’affairait à couper les racines, Aurélio s'insinua derrière lui et au moment où Monobro ne s’y attendait pas, le prêtre lui sauta dessus et lui agrippa les bras, derrière son dos. Alors, l’archange se pencha violemment par en avant, tout en donnant un coup par en arrière, ce qui eu pour effet de faire qu’Aurélio passe par-dessus Monobro. Par contre, comme Monobro était juste devant Ananiel, il fit pénétrer Aurélio à l’intérieur du pentacle. Alors, Ananiel lâcha son emprise mentale sur les deux personne et pris en otage le prêtre. Il dit à Monobro :

- Si tu veux le revoir, viens le chercher!! MOUHAHAHAHAHAHA!!

Alors, Monobro se mit à courir dans la direction du pentacle, mais lorsqu’il sauta pour arrêter le démon, ce dernier avait disparu, avec Aurélio.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
À SUIVRE!
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Lun 8 Fév - 16:03

NON!!! Pas Aurélio! Sad

Mais bon, je fais confiance à Monobro pour être awesome et sauver la situation! :dd:

Enfin bref, c'est bien que l'on rencontre des méchants importants! :dd:
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Ven 19 Mar - 14:21

Comme je sais que vous attendez tous la suite impatiemment, alors je la poste ici et maintenant!
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
- NON!! cria Monobro.

Violine s’approcha de Monobro et ce dernier se tourna vers elle et lui dit :

- C’est ta faute si Ananiel est parti avec Aurélio!
- Mais… Je … Désolé… lui répondis Violine.
- Non, c’est à moi de s’excuser… J’aurai dû t’avertir…
- Non, tu as raison, c’est de ma faute… Je n’aurai jamais dû déboucher mes oreilles…
- Ce n’est pas grave… Maintenant, j’ai une autre raison d’aller à Stonehenge : pour me venger!
- En fait, nous avons une raison d’aller à Stonehenge… dit l’elfe.
- Euh… Minute la grande! Je crois que tu ne comprends pas! répliqua l’archange.
- Ah oui? Qu’est-ce que je ne comprends pas? Je crois bien que c’est toi qui ne comprends pas! Si j’ai décidé de t’accompagner, c’est que je vais le faire! Et de toute façon, tu auras de besoin de mon aide… rétorqua Violine.
- Et qu’est-ce qui te fait dire cela?
- Et bien, je ne crois pas que tu veuilles faire le tour de la forêt des elfes… Je suis la seule qui puisse te faire passer à travers…
- D’accord… D’accord… Mais, saches que tu ne pourras pas traverser, lorsque l’on sera rendu à Stonehenge… dit Monobro.
- Ah oui, et pourquoi? demanda Violine.
- Pour la simple raison que seul les créatures du Mal ou les créatures de Dieu, genre les archanges, peuvent passer au travers… Donc, par conséquent, comme tu es une créature du Bien, tu mourras, lorsque tu voudras passer…
- D’accord…
- Tu ne changes pas d’idée? demanda l’archange.
- Non! répliqua l’elfe.
- D’accord, en route, dans ce cas…

Alors, tous deux reprirent leur route, au moment où le soleil se levait. Ils marchèrent quelques heures et sentant qu’ils étaient assez éloigné de l’endroit où ils Ananiel leur était apparu, ils prirent un pause. En fait, ils s’installèrent pour dormir. Violine se coucha par terre alors que Monobro restait debout, pour monter la garde. Comme c’est un archange, il est insensible à la fatigue. Donc, quelques heures passèrent, durant lesquelles Violine dormit et Monobro prépara un diner. Lorsque Violine se réveilla, le diner était prêt. Elle regarda Monobro et lui dit merci, lorsque celui-ci lui donna. Pendant qu’ils mangeaient, Monobro dit à l’elfe :

- Il faudra faire attention, tout à l’heure, lorsque l’on sortira des montagnes, j’ai vu un petit groupe d’individu qui semblait attendre quelque chose, en bas…
- Tu as descendu des montagnes? demanda Violine
- Non, c’est que tout à l’heure, lorsque j’ai été chasser pour le diner, j’ai volé… Alors, j’ai vu de loin le groupe en question…
- Oui, mais peut-être qu’ils attendent juste un signe avant de repartir… dit Violine
- Un signe? demanda Monobro.
- Oui, un signe… C’est que vois-tu, certaines personnes sont à l’affut des signes, lorsqu’ils voyagent… Un signe pour arrêter, un signe pour repartir… Et ainsi de suite…
- Au… d’accord… répondit Monobro, sans être très convaincu que c’est ce que le groupe faisait.

Après avoir fini de manger, ils repartirent. Ils marchèrent durant plusieurs minutes, lorsqu’ils commencèrent à sentir qu’ils descendaient. Alors, Violine dit à Monobro :

- Enfin, on sort de ces maudites montagnes!
- Oui, mais il faudra quand même faire attention… On a mis une troupe de loup-garou en rogne. Peut-être qu’ils voudront se venger, plus tard… répondit Monobro.

Pendant quelques minutes, le paysage qu’ils voyaient ne changea pas, mais bientôt, ils commencèrent à voir apparaître des arbres. Alors, ils se hâtèrent à quitter les montagnes. Lorsqu’ils arrivèrent aux abords de la forêt, ils virent un groupe de personne qui semblait attendre. Alors, ils ralentir leur rythme et lorsque l’un d’eux les aperçus, il cria à ses compagnons quelque chose que l’ange et l’elfe n’entendirent pas. Par contre, ils virent que chacun d’eux se préparait à un combat. Lorsqu’ils passèrent sous un pic rocheux, Monobro poussa subitement Violine sur le côté. Elle allait lui demander pourquoi il avait fait cela, lorsque quelqu’un sauta sur le dos de Monobro. Celui-ci ne se laissa pas faire et il fit basculer son agresseur par-dessus lui. Comme si c’était le geste que tous attendaient, ils foncèrent vers Monobro et Violine. Lorsque les agresseurs foncèrent vers les deux personnes, Monobro remarqua que ceux-ci était des garous, car certains avaient des griffes et des crocs, alors que d’autres avaient pleins de fourrure. Alors, pour ne pas tuer de créature du bien, Monobro ne fit qu’apparaître son bouclier, pour se défendre contre les attaquants. Après quelques instants de bagarres, Monobro se rendit compte que lui et Violine n’avaient aucune chance de s’en sortir s’ils n’attaquaient pas. Alors, Monobro décida de se servir de sa magie.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Voila... Mais, ça reste quand même et toujours: À suivre!
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Ven 19 Mar - 16:35

Enfin! Maintenant, je suis bon pour attendre plusieurs semaines avant la suite! XD
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monobro
Membre
Membre
avatar

Masculin
Age : 28 Date d'inscription : 08/03/2008 Nombre de messages : 538 Localisation : là où est Sauriol

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Sam 26 Juin - 14:56

Vous l'attendiez tous et bien la voila, la suite de l'histoire!!:

----------------------------------------------------------------------

- Reculez tous ou je vous fais brûler! dis Monobro, en enflammant son bouclier.

Personne ne fit mime de reculer ou de s’arrêter. C’est à ce moment que Monobro vit la couleur des yeux d’une des créatures qui l’attaquait : ils étaient noir, complètement noir. Sans le moindre iris, c’était un globe noir. Alors, l’archange compris : un sorcier était à l’œuvre dans le coin. Durant cette courte réflexion, il ne vit pas la créature qui s’était faufilé derrière lui. Elle passa son bras par-dessus l’épaule du héros céleste, mais celui s’en aperçu et, rapide comme l’éclair, il agit. Il agrippa le bras de son attaquant et fit passer ce dernier par-dessus lui. Son adversaire n’eut même pas le temps d’essayer de se dégager, qu’il était déjà étendu sur le dos, au pied de Monobro. Lorsque la créature voulue se relever et reprendre ses esprits, l’archange ne le laissa pas faire et lui mit son pied sur le torse et le poussa violement contre le sol. À ce moment, un cri retentit. Ce n’était pas un cri d’horreur, ni de détresse, mais plutôt un cri de fureur. Tous s’arrêtèrent et se tournèrent vers la forêt, l’endroit d’où venait le cri. Tout se déroula alors très rapidement, des racines sortirent violemment du sol et virent s’enrouler autour de toutes les créatures présentes, autant les bons que les méchants. Tout le monde fut incapable de bouger. Comme tout le monde était tourné vers les bois, lorsque les racines sortirent, ils ne manquèrent pas de voir une jeune elfe sortir des bois, elle tenait une dague ensanglantée. En la voyant, Monobro s’écria :

- Violine! Est-ce que tu pourrais me libérer, s’il te plaît?

Violine se tourna vers lui et le dévisagea. Elle lui dit, d’une voix lugubre :

- Pourquoi je devrai te libérer? Et, qui es-tu, sale humain?
- Mais, c’est moi, Monobro… répondit celui-ci, autant surpris par la question que par son ton. Est-ce que ça va? Tu as une drôle de voix…
- Non, ce qui est drôle, c’est que tu ais le même nom qu'un puissant archange céleste, dit Violine, en s’approchant.
- Tu n’es pas Violine… Qui es-tu?
- Moi, je suis le plus puissant sorcier de tout les temps! Je ne suis nul autre que le grand Abdel-Malek!
- Si tu veux mon avis, Abdel-Malek, ce n’est pas très viril ni même menaçant pour un si grand sorcier que toi… Et d’ailleurs, tu n’as vraiment pas l’air menaçant, si tu t’es fait tuer par une elfe…
- Tu n’es pas en position de m’insulter… Si je voudrais, je pourrais te brûler vif, à l’instant… D’ailleurs, c’est ce que tu mérites…
- Attends, je vais te faciliter la tâche…

Sur ce, Monobro s’enflamma. Le feu qui le couvrait s’empara des racines qui le tenait prisonnier et le libérèrent. Lorsqu’il fut libéré, les flammes s’éteignirent. Tous cela devant le visage déconfit du sorcier:

- Mais… Comment… Qui…
- Un peu plus et tu faisais un phrase… Et maintenant, si tu le veux bien, j’aimerais récupérer mon amie…
- Si tu veux récupérer ton amie, il va falloir que tu m’affrontes… dit le sorcier, le sourire aux lèvres.
- Ok, go, emmène-toi, je t’attends!

Le sorcier fit apparaître une épée dans sa main et s’élança vers l’archange. À peine eut-il le temps de fait quelques pas qu’il s’arrêta : Monobro n’était plus devant lui. Il regarda autour de lui, mais l’archange lui était invisible. C’est alors qui entendit sa voix :

- Yo, monsieur le grand sorcier, je suis ici…

Adbel-Malek leva la tête au ciel et le vit. Enfin, plus ou moins, puisque Monobro se tenait devant le soleil et que celui-ci aveuglait le sorcier. C’est alors que ce dernier reçu quelque chose en pleine figure. Ce quelque chose se fracassa au contact de son visage, libérant un liquide. C’est alors que le sorcier se mit à crier, les mains sur le visage. Alors qu’il criait de la fumée s’échappa de sa bouche. Plus il criait, plus la fumée devenait noir. Tout d’un coup, lors d’un dernier cri agonissant, une fumée noir et épaisse s’échappa de la bouche de l’elfe. Arrivé devant l’archange, elle s’arrêta et un visage s’y forma.

- Bien que tu m’ais battu, tu ne retrouveras pas ton amie, car je lui ai lancé une malédiction que seul un dieu du mal peut briser… MOUAHAHAH!!
- C’est là ta dernière carte? Parce que je vais te dire une chose : Ça tombe bien, car je connais justement un dieu du mal qui serait prêt à m’aider, puisqu’il me doit une faveur…
- Mais qui es-tu donc?
- Je suis Monobro, l’archange guerrier céleste! Sur ce, adieu face de rat!

Sur ces mots, Monobro battit des ailes, pour que l’air disperse la fumée malsaine du sorcier. Lorsque cette dernière fut évaporée, il retourna au sol pour s’occuper de Violine.
---------------------------------------------------------------------------------------------------
Comme d'habitude, c'est à suivre!
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tackman
Admin
Admin
avatar

Masculin
Age : 27 Date d'inscription : 12/03/2007 Nombre de messages : 1087 Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Monobro's Story   Sam 26 Juin - 15:58

Ah... Monobro... Tu sais écrire les mots qui font plaisir à lire... Abdel-Malek XD
Je suis content que ce dernier meurt :dd:

C'était une excellente partie! Continu! :dd:
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Monobro's Story   

Revenir en haut Aller en bas

Monobro's Story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3 Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Studio Amical :: Art :: Histoire, lyric, Fan fic, poésie -